Organisations majeures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Organisations majeures

Message par Admin le Dim 17 Mai - 16:54

Fédération Continentale Européenne (FCE)

Initiée en 2063 grâce à l’action conjointe de la France et de l’Allemagne, afin de constituer un bloc solide en mesure de se dresser contre la nouvelle situation géopolitique du monde, elle fut la même année rejointe par la Belgique, le Luxembourg, la Suisse, les Pays-Bas, puis les îles Britanniques. Ces dernières cédèrent à son appel après la désapprobation de sa politique isolationniste envers l’Europe par ses peuples et la crise gouvernementale qui s’ensuivit. La FCE devint ainsi une sorte d’Etat dans l’Etat, l’Union Européenne étant encore, à l’époque, présente. Mais, désireuse de sauvegarder son économie et voulant se concentrer sur ses sept pays membres afin d’optimiser son efficacité, évitant ainsi les erreurs de l’U.E qui s’était tirée une balle dans le pied en absorbant tout un tas de pays jugés pauvres selon la moyenne du PIB Franco-Allemand-Britannique, la FCE quitta l’U.E deux années après sa création, devenant de ce fait le premier Etat Fédéral Européen. Sa collaboration avec l’Inde en 2096 puis son absorption du MU (pour des raisons évidentes stratégiques et culturelles) et la création du PSEI en 2099 constituèrent ses trois dernières décisions fondatrices du 21ième siècle ainsi qu’un tournant décisif qui impacta de façon durable son futur. Son engagement aux côtés de l’Inde, suite à son agression par le monde extérieur asiatique, fut certes dicté par la nécessité de répondre à ses promesses envers son allié, mais également par la chance inespérée de pouvoir tester en situation réelle son matériel militaire récemment modernisé. Ces soixante-six années de guerre, à l’inverse de l’Inde qui voyait son territoire attaqué et ses installations ébranlées ou détruites, furent un bienfait conséquent. D’une part, grâce à l’expérience vitale qu’elle en tira concernant la défense future de ses territoires contre les offensives du monde extérieur en ruine, et d’autre part, grâce à l’acquisition progressive de toutes les structures du PSEI détenues par son allié. Depuis la chute de ce dernier, la FCE est la seule superpuissance Terrestre, en plus de contrôler désormais sans partage la totalité des territoires découverts et colonisés par les Européens et les Indiens. Colonies qu’elle ne se prive pas pour exploiter de manière éhontée, si l’on compare le niveau de vie des Terriens et des populations Extra-Terrestres. Depuis son expansion spatiale, la FCE fonctionne comme suit : les populations Terriennes, toutes classes confondues, élisent tous les quatre ans leurs représentants nationaux (5 Français, 5 Allemands, 5 Britanniques, 2 Belges, 2 Néerlandais, 1 Suisse et 1 Luxembourgeois) et les populations Martiennes de classe aisée désignent trois émissaires de leur planète. Par la suite, les vingt-quatre délégués se rassemblent tous à Paris où ils délibèrent durant deux semaines afin de choisir le nouveau président de la FCE, un poste d’un grand pouvoir politique puisque le président a l’ascendant sur les institutions gouvernementales nationales. Le président de la FCE choisit lui-même son gouvernement, le poste de premier ministre ayant été supprimé dès 2099. Le nouveau gouvernement constitué désigne alors les gouverneurs planétaires, tous des Terriens, qui ont à charge de choisir leurs conseillers parmi la population locale de leur planète attitrée.


Syndicat des Entreprises Européennes (SEE)

A l’origine fondée en 2063 à la création de la FCE, afin de faciliter les interactions industrielles et initiatives entrepreneuriales communes entre les pays membres, le SEE s’est transformé en organisation omniprésente dans toutes les entreprises et sociétés de petite à moyenne taille. Cultivant sa mission première, elle élargit son domaine d’expertise en 2096 dans le but de protéger les produits européens contre la concurrence des importations Indiennes. Un rôle qu’il tint avec succès, avant de se le voir retirer à la suite de l’effondrement national Indien. Dès lors il constitua la solution imparable pour toute nouvelle PME retenant son attention et ayant besoin d’aides financières, d’employés qualifiés, ou d’infrastructures. A l’heure d’aujourd’hui, le SEE regroupe en son sein de très nombreuses sociétés ambitieuses et talentueuses, dont le domaine principal d’activité reste celui des infrastructures terrestres et spatiales. Ce syndicat bénéficie d’une influence considérable dans les différentes instances gouvernementales des pays de la FCE, et bien souvent le futur président de cette dernière a soit des relations très profondes avec lui, soit est carrément passé dans son giron en y ayant occupé un poste à haute responsabilité. Non seulement très présent sur Terre, il l’est également dans tout le système solaire, bien que son aura sur les autres planètes soit un peu moindre. Surtout que d’autres syndicats, pourtant beaucoup moins influents, luttent au quotidien pour se tailler leur part du lion, bénéficiant d’une méfiance accrue depuis ces dernières décennies envers le SEE de la part de la population Extra-Terrestre.


Développement Colonial Européen (DCE)

Organisme majeur Extra-Terrestre, s’il en est, de la mainmise européenne sur le système solaire, le DCE, outre le commandement direct des forces armées de la FCE hors Terre, surnommée « La Grande Oubliée », comprend de multiples services qui se développent en parallèle chacun de leur côté, à l’exception des réunions semestrielles qui permettent de faire le point sur l’avancement de chacun et de donner en conséquence les nouvelles directives. Cependant, et tous ceux qui furent à sa tête l’ont remarqué et signalé, le DCE ressemble davantage à un organe analytique dans lequel évolue des cellules se gérant pratiquement elles-mêmes, indépendamment des autres ou de l’organe principal. Le poste de président du DCE est ainsi davantage considéré comme une fonction honorifique que véritablement fonctionnelle depuis la fin de l’engouement pour l’exploration spatiale en 2216, la FCE et l’Inde cultivant dès lors leurs acquis. Théoriquement, elle dispose d’usines nationalisées, de médias, de services de renseignements et de contrôle du marché. Toutefois, son nouveau représentant, Monsieur Luuk CANKREN, a commencé à bouleverser le comportement du DCE et fait main basse petit à petit sur les différentes cellules qui lui sont normalement attitrées. Homme énergique et intelligent, il s’éloigne doucement mais sûrement de la FCE pour nouer des relations toujours plus proches avec le RAH, dont les équipes d’interventions savent à la perfection « convaincre » les cellules récalcitrantes. Ainsi, depuis son accession au sommet du DCE en 2349, Luuk élève l’organisme à ce qu’il aurait toujours dû être. A savoir son contrôle effectif sur tous ses services, sans possibilité de détachement ou de contestation excessive pouvant mettre en péril la cohésion générale. Cet entrain et cette combativité lui ont valu la reconnaissance et le soutien de l’actuel président de la FCE, Monsieur Xavier EHRMANN, qui se trouve ravi de pouvoir compter sur un homme fort pour maintenir, croit-il, le reste du système solaire dans le giron de la Terre. En revanche il lui refuse toujours catégoriquement ses demandes insistantes quant à la modernisation des forces armées coloniales.


Mouvement Pour l’Expansion Spatiale (MPES)

Parti politique majeur et premier opposant à la politique conservatrice menée par la FCE depuis trop longtemps, le MPES a vu le jour en 2356 grâce à l’action de Lucille DE PONTAC, sa fondatrice. Bénéficiant d’un soutien toujours plus développé au fils des années, ce mouvement politique commence à rayonner en dehors de la Terre, et a d’ores-et-déjà une implantation solide sur Mars. Prônant la non-violence, les manifestations organisées n’en sont pas moins impressionnantes par les foules qu’elles regroupent plusieurs fois chaque année dans diverses grandes villes Terrestres. Par contre, sur Mars, quelques heurts ont déjà été signalés par les forces de sécurité nationales qui procédèrent à quelques arrestations des membres Martiens du MPES. Depuis peu, le RAH a commencé à nouer des relations avec l’opposition, lui permettant de jouer sur deux tableaux, et ainsi sauvegarder son développement et ses contrats en cas de renversement de la situation lors des prochaines élections tenues sur Terre, en 2367. Lucille De PONTAC elle-même s’est lancée dans la course à la présidentielle avec derrière elle la totalité des forces de son parti politique d’opposition. Plusieurs tournées sont prévues dans les capitales de la FCE et sur les grandes villes de Mars afin de convaincre la population de changer définitivement de fusil d’épaule malgré les pressions énormes de certains personnages richissimes acquis depuis toujours à la cause conservatiste.


Idéal Révolutionnaire pour la Lutte Armée (IRLA)

MIC personnel de Monsieur Amish RAJ fondé en 2358, construit par le regroupement de quelques vétérans indépendantistes ou communautaires et d’un très grand nombre de jeunes gens idéalistes recrutés dans les lycées et les universités, l’IRLA s’est forgé depuis le début des années soixante une solide réputation parmi les membres ou sympathisants des MIC qui se détachent petit à petit du mouvement de son ancien mentor pour se rallier au sien. En effet, de plus en plus de rebelles considèrent l’IRLA comme l’organisation la plus compétente pour satisfaire leurs exigences le plus rapidement possible. A cause de ce nouvel état d’esprit, une augmentation sensible du nombre d’innocents perdant la vie dans cette lutte absurde, lors d’attentats ou d’escarmouches provoqués en plein jour, est apparue. Un certain fanatisme commence à s’immiscer dans la plupart des esprits des membres de MIC, et c’est ainsi que leurs discours tendent à copier le nouvel idéal terroriste prôné par l’IRLA. Amish est un jeune homme impatient, capricieux, mais terriblement charismatique, ce qui lui permet de contrebalancer un minimum l’impact de ses actions violentes ne faisant pourtant aucune différence entre les intérêts de la FCE et la population civile. Pour l’IRLA, le credo est simple : qu’importe le nombre de victimes, pourvu que les revendications soient validées au plus vite. Et pour cela il dispose d’une très forte sympathie principalement dans la population jeune et très jeune, entre quatorze et vingt-cinq ans. Ces personnels, qui n’ont pas encore réellement d’expérience de la vie, de culture, et aucune ouverture sur le monde digne de ce nom, sont très facilement malléables. Attraction qu’il met à profit afin de satisfaire ses objectifs et cultiver le climat relatif d’insécurité.


Réseau Indépendantiste Hélios (RIH)

Organisation personnelle de Monsieur Robin TONIO. Auparavant le MIC le plus influent et le plus durable, il s’est vu contraint de partager la vedette avec le mouvement d’Amish dès l’année 2358, lorsque celui-ci bénéficia à sa création d’un rayonnement disproportionné grâce aux capacités orales et aux solides amitiés de son fondateur parmi ceux qui s’appellent « Les Intellectuels », philosophes, professeurs et écrivains célèbres du moment. Le RIH s’est révélé en 2313 au moment de son premier coup d’éclat initié pour fêter sa naissance. Ayant réussi à attirer les forces armées de la FCE dans un quartier Martien auparavant évacué, à l’exception de quelques otages tenus à l’abri, le RIH leur infligea une dérouillée telle que le RAH fut appelé en catastrophe avec pour mission de sauver les survivants abasourdis de la FCE. Mais à son arrivée, le RIH était déjà bien loin, avec ses otages. Otages qu’il ne relâcha que quatre ans plus tard à l’issue d’intenses négociations remportées par lui. Profitant dès lors d’une couverture médiatique attentive à la moindre de ses actions, le RIH reçut le soutien officieux de nombreuses personnes, dont celui intéressé de riches entrepreneurs ou politiques, qui voient dans ce mouvement le moyen d’augmenter leur influence par l’accession à l’indépendance ou par la préférence communautariste. Cependant, depuis quelques années, le RIH regarde d’un œil inquiet son concurrent direct, l’IRLA, grossir à ses dépens. Sans compter le conflit idéologique fort qui les oppose. Le RIH n’a pas pour autant dit son dernier mot, bien au contraire. Il se repose principalement sur une base de personnes matures possédant une expérience dans le domaine des MIC depuis de nombreuses années. Ce sont des gens cultivés, curieux, manipulateurs, patients, riches, et bénéficiant de profondes amitiés avec bien des communautés sur les différentes planètes. Si l’IRLA est le MIC à la mode, le RIH est celui qui possède les bases, l’expérience et les soutiens les plus solides des deux.
avatar
Admin
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://rahsciencefiction.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum