Contexte historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte historique

Message par Admin le Dim 3 Mai - 16:02

Lorsqu’en 2087 la population Humaine subit un brusque déclin de sa population à l’issue du conflit des trois nations, la Chine, l’Inde et les Etats-Unis d’Amérique, et de la carence sensible en ressources alimentaires et hygiéniques, de nouvelles opportunités s’ouvrirent aux Terriens. L’Inde, désormais unique superpuissance du monde, faisait main basse sur toute l’Afrique, celle-ci se trouvant ruinée et meurtrie par trente-sept années de guerre, le continent ayant été l’enjeu de la guerre des trois nations. Seule une étroite bande côtière s’enfonçant jusqu’à 90 kilomètres à l’intérieur des terres et courant du Nord-Ouest du Maroc jusqu’à Tunis se trouve épargnée en formant un état arabe unique mit sous protectorat Français, appelé le Maghreb-Uni. Le monde arabe oriental, quant à lui, ne put survivre à la dissolution des forces de l’ONU (alors constituées des Américains, des Japonais et des Européens) qui maintenaient jusqu’alors un statut quo entre les différentes ethnies et différents mouvements religieux par l’application de sanctions brutales à l’encontre des fauteurs de troubles.

De nombreuses tribus virent le jour et commencèrent à opérer des mouvements nomades dans toute la zone concernée. La Turquie, un moment désignée comme le pays leader du monde arabo-musulman indépendant ne survécut pas aux mouvements de populations gigantesques qui s’ensuivirent, et disparut finalement en tant que nation en 2096. Ailleurs dans le monde, tandis que les Etats-Unis d’Amérique sombraient dans une guerre civile qui s’étendit sur la totalité du continent Nord-Américain, chaque Etat désirant accéder à son indépendance à l’issue de la très grave crise économique qui secoua la Fédération Américaine, et le Canada se scindant en deux parties, l’une à influence anglo-saxonne, l’autre à influence Française, l’Amérique latine s’embrasait, libérée de la menace de l’US Army qui jusqu’alors tentait tant bien que mal de maintenir la cohésion de cette zone, chasse gardée de leur empire économique et industriel.

Les pays latinos se morcelèrent en une multitude de Cités-Etats qui très vite se lancèrent dans une course meurtrière pour s’emparer des ressources de leurs concurrentes proches. De son côté, la Russie se mourrait d’elle-même sans surprise, son économie exsangue et ses infrastructures s’effondrant depuis bien des années déjà. Le Japon, de son côté, sombra dans une ère technologique virtuelle/robotique qui, en quelques années, provoqua la disparation de l’être Humain dans ce pays, chacun s’étant intégré dans un réseau informatique qui se mit en veille peu de temps après. Les Philippines, pour sauvegarder leur économie, se lancèrent dans une guerre larvaire avec ses voisins. En Europe, des régions cultivant leur identité culturelle réclamèrent leur indépendance, et l’obtinrent sans coup férir, le continent étant incapable de maintenir la cohésion de ses nations aux peuples et cultures bien trop variés. De petits états apparurent du jour au lendemain, comme s’ils avaient été prêts à surgir depuis bien longtemps. Seuls la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse et l’Allemagne réussirent à s’en sortir, créant la Fédération Continentale Européenne en 2063, la FCE qui lui permit d’écraser sans état d’âme les divers soulèvements communautaires de ses membres par la mise en commun des ressources de chacun.

Cette nouvelle organisation fédérale sauva les sept pays qui purent sauvegarder leur intégrité et assurer leur viabilité économique. En 2096, après des débuts difficiles (notamment face à la vague monstrueuse des réfugiés désirant s’installer dans ses pays frontaliers, y compris au Maghreb-Uni sous protectorat Français, qui mobilisa de très nombreux moyens Humains et militaires pour l’endiguer puis la repousser violemment) et la reprise de la Guyane Française, base territoriale essentielle pour l’exploration spatiale, la FCE se présenta en concurrence directe avec l’Inde, jusqu'alors unique superpuissance incontestée et incontestable depuis 2087. Néanmoins, personne ne souhaitait entrer dans un nouveau conflit. Le monde était déjà bien assez mal en point comme cela, et il en allait de la sauvegarde des deux blocs que de se tendre la main, même si cela se devait d’être quelque peu hypocrite. Partageant leurs diverses ressources et leurs nombreux talents, les deux puissances initièrent le PSEI en 2099, Programme Spatial Européen et Indien, la langue Française devenant la langue diplomatique par excellence entre les deux partenaires.

L’exploration et l’exploitation du système solaire devenaient de plus en plus pressantes, car la Terre était devenu un immense champ de bataille constant, sur laquelle seuls les territoires de l’Inde et de la FCE (que le MU rejoignit en 2099) restaient vierges de tout conflit majeur. Sans compter que l’Afrique s’était révélée un véritable gouffre financier pour l’Inde, qui la voyait auparavant comme un eldorado extraordinaire. En 2124 le PSEI posait les premiers bâtiments sur Mars, permettant à 480 personnels d’y résider. Très vite, la zone de départ de Mars, appelée Georges Durand 1, ou GD1, nom du scientifique ayant découvert les structures aptes à résister aux températures et aux vents de la planète rouge, s’étendit largement pour créer une petite ville de 5950 personnes. A partir de GD1 le PSEI put domestiquer la planète, creusant de très nombreuses galeries souterraines, et extrayant les ressources inépuisables de Mars. C’est ainsi qu’en 2138 l’Inde et la FCE connurent le plus extraordinaire boom économique de toute l’histoire du genre Humain. Disposant dès lors de moyens financiers incomparables, le PSEI va s’étendre dans tout le système solaire, sur toutes ses planètes. Dans l’ordre :


Mars (2124)

Mercure (2145)

Vénus (2147)

Uranus (2186)

Neptune sur son satellite Triton (2192)

Jupiter sur son satellite Europe (2196)

Saturne sur sa station spatiale Hercule (2201)

Uranus (2216)


La lune dispose elle aussi d’installations disparates, mais abandonnées par le PSEI en 2124 au profit de Mars. Le partenariat Européen-Indien permit donc à l’être Humain de s’ouvrir à de nouveaux horizons afin de s’échapper d’une Terre dont les ressources devenaient bien trop insuffisantes pour l’ère moderne, sans parler de la dangerosité extrême de sa surface à cause des innombrables conflits territoriaux y sévissant. En 2242, un drame survint en Inde. Le MRC, Mouvement Révolutionnaire Chinois, regroupant les restes de l’ancienne grande nation, parvint à pénétrer sur son territoire et détruisit l’une des réseaux de défenses automatisées de la frontière. Aussitôt une colonne hétéoclite de nomades Asiatiques (mongols, afghans, pakistanais, indonésiens, japonais, chinois, malaisiens, vietnamiens, etc…) s’engouffra par la brèche et engagea les populations locales. Ce fut ainsi des millions et de millions de conquérants qui envahirent l’Inde par la Nord. La FCE, répondant à l’appel d’aide de son alliée, dépêcha quelques dizaines de milliers de tonnes de matériels militaires et plus de 30 000 soldats. Malheureusement, bien que les ennemies subissent des pertes affolantes, leur supériorité numérique finit par leur donner raison, et l’Inde dut être abandonnée en 2308.

Dès lors, la FCE se retrouva seule. Seule face à un monde barbare. Mais la faible superficie de ses territoires terrestres, comparativement à l’Inde, la sauva, car elle lui permit de concentrer ses défenses efficacement. Aussi, malgré le sort dramatique de son allié, elle reste sereine quant à son avenir. Les colonnes nomades n’auront pas autant de facilité, et devront faire face à une surabondance de défense au kilomètre carré. Extradant les esprits scientifiques Indiens les plus brillants et les ressources du PSEI en territoire Indien, afin de les ramener en son sein, la FCE devient la seule et unique superpuissance de tout le système solaire, avec à sa disposition la totalité des constructions, ressources, et vaisseaux spatiaux du PSEI. Disposant ainsi de ressources énormes pour elle-seule, la FCE balaye d’un geste le boom économique précédent et entre dans une nouvelle ère qu’initie une apogée historique. Celle dite de la Révolution Spatiale. A partir de 2366, le Système Solaire tout entier est devenu territoire conquit et maitrisé de la FCE, pour une population Extra-Terrestre de 920 millions d’habitants (40 % d’origine Indienne, 35 % d’origine Européenne, 25 % métissée).


Chronologie générale

2057-2087 (Guerre USA/Chine/Inde) - 2063 (Création de la FCE) - 2087 (Inde superpuissance unique) - 2096 (FCE seconde superpuissance, partenariat avec l’Inde) - 2099 (Fondation du PSEI) - 2124 (GD1 créé sur Mars) - 2138 (Début du boom économique historique FCE/Inde) - 2124-2216 (Conquête du système solaire) - 2242-2308 (Invasion nomade de l’Inde) - 2308 (Abandon de l’Inde et fin du boom économique FCE/Inde) - 2313 (Début du boom économique historique FCE, nouvelle ère et apogée sans précédent) - 2366 (Prise de contrôle du système solaire par la seule FCE).
avatar
Admin
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 30/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://rahsciencefiction.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum